champignons lignicoles

Les champignons lignicoles

*

Les décolorations du bois résineux et de quelques essences feuillues, abattues ou mis en oeuvre, sont dues à un envahissement du bois par des champignons lignicoles. Les plus connus sont ceux qui donnent au bois une coloration plus ou moins intense: ils sont désignés ainsi comme agents de bleuissement du bois.

*

  • Le bleuissement des bois:

Le bleuissement se manifeste par une coloration du bois variant du gris ardoise au bleu noirâtre sous forme de bandes ou de flammes plus ou moins importantes ; en section transversale elles suivent les rayons. Cette couleur est plus ou moins intense selon l’humidité du bois et selon la profondeur des couches de bois infestées.

De par les substances nutritives qu’il contient (amidon, sucres, protéines), l’aubier des bois résineux en général est attaquable par les champignons de bleuissement ; c’est le cas du pin sylvestre et du pin maritime.

De même, ces organismes contaminent le Douglas, l’épicéa ; le sapin est un peu moins souvent atteint. Des essences feuillues métropolitaines telles que le hêtre, le frêne et le peuplier bleuissement également. Enfin, citons quelques essences tropicales sensibles aux agents de bleuissement : le samba, l’ako, l’ilomba et le ramin, entre autres.

 

Les bois infestés par ces champignons sont colorés d’une façon définitive. Ils sont donc impropres à certains usages où l’aspect esthétique est important (meubles, menuiseries, …).

Par ailleurs, il faut noter que la présence de ces champignons nuit à l’adhérence de la peinture.

Enfin, le bleuissement paraît légèrement augmenter le pouvoir absorbant du bois, ceci représente un inconvénient lorsque ce dernier s’exerce vis-à-vis de l’eau ou vis-à-vis de finitions teintées transparentes (type lasures) ; en revanche, les produits de préservation imprègnent mieux les bois bleuis que les bois sains.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comments are closed.

WordPress SEO