la pourriture molle

pourriture_molleLe représentant le plus fréquent de la Pourriture Molle est le Chaetomium globosum Kunz.

Les champignons entraînant la « pourriture molle » sévissent tout particulièrement dans les bois au contact du sol, les lattes des réfrigérants industriels et éventuellement les menuiseries extérieures soumises à des taux d’humidité anormalement élevés provocant une perte non négligeable des propriétés mécaniques.

Le bois attaqué paraît ramoli et a un aspect spongieux. La pourriture molle est de coloration noirâtre. On aperçoit aussi un découpage régulier du bois dans 2 directions perpendiculaires après séchage.

Conditions de développement :
Ce champignon se développe pour des humidités du bois très élevées (supérieure à 50%).

Les températures optimales de développement se situent entre 25 et 30 °C. La pourriture mollr résiste à de hautes températures (50 °C).
La présence de sels minéraux accélère la dégradation des bois au contact du sol ou sur les tours de réfrigération.

Les bois attaqués par la pourriture molle sont les feuillus (aubier de chêne, hêtre) qui sont dégradés en profondeur. Mais elle s’attaque aussi aux bois résineux dont les dégradations sont moins intense et plus superficielle.

La pourriture molle attaque donc dans des conditions très particulières.

Comments are closed.

WordPress SEO